aucun “J”
Les jeux qui ne me m’ont pas convaincu. Peut-être vous plairont-ils ?
Nom du jeu Aloha
  Le Jeu rituel des archipels
Auteur Igor Polouchine  
Éditeurs ou distributeurs

 Éditeurs ou distributeurs

En principe, l’éditeur décide et finance la conception et la fabrication du jeu, tandis que le distributeur assure la diffusion de ce jeu auprès des revendeurs de sa zone géographique.
Parfois, l’éditeur et le distributeur ne font qu’un, parfois non. Mais tout n’est pas toujours aussi simple...

Asmodee  
Darwin Project  
Année 2004
Nombre de joueurs 2 à 4
Public

 Public

On entend par « bambins » les très jeunes joueurs d'âge préscolaire, et par « enfants » les jeunes joueurs sachant lire et compter.

enfants, ados, adultes
Durée d’une partie

 Durée d’une partie

La durée est donnée à titre indicatif et peut différer de celle indiquée par l’éditeur.

15 min
Thèmes bateaux, Océan Pacifique, transports
Emplacement réserve A
Liens externes rapides

Je ne pouvais qu'être attiré par Aloha ! Pensez donc : un jeu qui se passe dans les îles paradisiaques avec des tikis…

Alors que la règle initiale, un temps consultable sur le site de l'éditeur, faisait clairement penser à un bon jeu chaotique de type Crôa! - Le jeu de saute-grenouille, Aloha est finalement paru avec deux règles du jeu. L'une, familiale, débute avec les tuiles face cachée. Une action permet de les retourner pour connaître leur effet. L'autre règle, dite « Expert », part d'un plan initial où toutes les cases sont visibles et ne comporte aucun hasard, pour peu que l'on joue à deux ou à quatre en équipes.

  

Le but du jeu est d'amener son tiki en face, en le déplaçant avec sa pirogue ou en le faisant passer de pirogue en pirogue, même adverse.

Le problème, c'est que la mayonnaise ne prend pas. Malgré la qualité de sa réalisation, Aloha se révèle une jeu inutilement compliqué et confus. On passe son temps à lire les règles pour comprendre telle ou telle exception, et la partie est généralement accompagnée de réflexions du style : « Ah, on a le droit de faire ça ? ». Au bout du compte, la version familiale, avec son côté aléatoire, est peut-être la plus séduisante.

Il a manqué à Aloha la phase la plus difficile du développement de jeu, à savoir la phase de simplification. J'aurais aimé apprécier ce jeu, mais il ne ressortira pas souvent, je le crains.

Cliquez pour réafficher cette page avec le sommaire et le menu   Revenir à l’accueil

Toutes les coordonnées
pour joindre JeuxSoc
Vous voulez imprimer cette présentation ?
Cliquez ici pour faire disparaître les menus du haut et de gauche
 : escaleajeux.fr/fiche/aloha
Rédaction : François Haffner
Date de publication inconnue