1 “J”
Des jeux auxquels j’ai trouvé un certain intérêt.
à fabriquer
Les jeux présentés ici sont de l’une des trois catégories suivantes :
- soit ils sont libres de droits ;
- soit ils sont autorisés en téléchargement pour un usage personnel ;
- soit enfin, il s’agit de reproductions de jeux introuvables (ou quasi introuvables) que nous vous proposons d’essayer, toujours à titre strictement personnel.
Important : les jeux cités restent la propriété de leurs ayant-droit.
Nom du jeu

Catch’it

Auteur Max Gerchambeau  
Éditeur ou distributeur

 Éditeur ou distributeur

En principe, l’éditeur décide et finance la conception et la fabrication du jeu, tandis que le distributeur assure la diffusion de ce jeu auprès des revendeurs de sa zone géographique.
Parfois, l’éditeur et le distributeur ne font qu’un, parfois non. Mais tout n’est pas toujours aussi simple...

Habourdin  
 — Collection cassette Hops
Année 1983
Nombre de joueurs 2
Public

 Public

On entend par « bambins » les très jeunes joueurs d'âge préscolaire, et par « enfants » les jeunes joueurs sachant lire et compter.

enfants, ados, adultes
Durée d’une partie

 Durée d’une partie

La durée est donnée à titre indicatif et peut différer de celle indiquée par l’éditeur.

15 min
Caractéristiques non vu ailleurs, jeu de pions, tablier carré et pions, tablier 7 x 7 cases et pions
Mécanismes combinatoire à information parfaite, maîtrise, passe entre pions
Emplacements étagère C, rayon C
Règle du jeu  La règle à l’Escale à jeux
Une présentation par Patrik Carpentier  
Quelques présentations sont rédigées par des amis de l’Escale à jeux, tous fins connaisseurs du domaine des jeux de société. Les notes sont attribuées par le webmestre.

Catch’it est un jeu facile à apprendre et à jouer, qui ne fatigue pas trop les neurones.

Le but du jeu est d'aller déposer la bille au delà de la ligne adverse. Contrairement à Zapata, ce jeu n'a pas été habillé par un thème. On sent cependant l'influence du football américain ou du rugby. On aurait pu parler de joueurs et d'une balle ovale ou non. 

Le jeu est composé d'un tablier de sept cases sur sept, de sept pions bleus, de sept pions rouges et d'une bille. Le sommet des pions est creux afin d'accueillir la bille qui est, au départ, placée sur le pion central des bleus (voir la règle pour plus de détails).

Chaque joueur, à son tour de jeu, déplace deux de ses pions. S'il possède la bille, il doit obligatoirement changer la bille de place à la fin de son coup.

Les pions se déplacent de deux façons possibles :

  • Vers une case voisine vide, comme le Roi aux Échecs
  • En sautant (dans les huit directions) par-dessus un autre pion (ami ou adverse) comme aux Dames internationales, la case d'arrivée devant être vide. On peut enchaîner les sauts.
    Si un pion saute par-dessus le pion (ami ou adverse) qui possède la bille, il peut la prendre au passage et enchaîner les sauts ensuite avec elle. 

Pour gagner, il faut que la bille sorte au-delà de la ligne adverse, hors du tablier. 

Comme pour Zapata, tout l'art du jeu consiste à bien placer ses pions afin de faire sortir la bille. De ce fait, celle-ci voyage beaucoup sur le jeu. Grâce à la possibilité du saut qui permet une grande mobilité des pions, le jeu est assez dynamique, et les erreurs peuvent être fatales. 

Un parfait petit jeu d'apéritif de GERCHAMBEAU, pas follement original, mais encore une fois bien conçu, et, hélas, injustement méconnu.

Le jeu est facile à fabriquer : essayez-le au moins une fois et vous serez peut-être emballé…

L'avis du webmestre

On peut facilement jouer à Catch’it avec le matériel de Diaballik, et inversement. Ce qui vous permettra de sortir encore plus souvent l'un ou l'autre de ces bons jeux.

Cliquez pour réafficher cette page avec le sommaire et le menu   Revenir à l’accueil

Toutes les coordonnées
pour joindre l'Escale à jeux
Vous voulez imprimer cette présentation ?
Cliquez ici pour faire disparaître les menus du haut et de gauche
 : escaleajeux.fr/fiche/catit
Rédaction : Patrik Carpentier
Publié le 25 novembre 2012