1 “J”
Des jeux auxquels j’ai trouvé un certain intérêt.
Nom du jeu Chrono-Mots
Auteurs Marie Fort  
Wilfried Fort  
Éditeur ou distributeur

 Éditeur ou distributeur

En principe, l’éditeur décide et finance la conception et la fabrication du jeu, tandis que le distributeur assure la diffusion de ce jeu auprès des revendeurs de sa zone géographique.
Parfois, l’éditeur et le distributeur ne font qu’un, parfois non. Mais tout n’est pas toujours aussi simple...

Gigamic  
Année 2017
Nombre de joueurs 2 à 10
Public

 Public

On entend par « bambins » les très jeunes joueurs d'âge préscolaire, et par « enfants » les jeunes joueurs sachant lire et compter.

enfants, ados, adultes
Durée d’une partie

 Durée d’une partie

La durée est donnée à titre indicatif et peut différer de celle indiquée par l’éditeur.

30 min
Caractéristiques cartes, cartes-lettres, cartes-mots
Mécanismes coopération, gain par score, mots et lettres
Emplacements rayon C, tiroir C
Règle du jeu  La règle à l’Escale à jeux
Liens externes rapides

Les bonnes idées de jeux viennent souvent du rapprochement de deux principes ludiques qui n'ont pas ou peu cohabité. On ne compte plus les jeux de coopération et encore moins les quiz. Très nombreux sont également les jeux où il faut trouver un mot commençant par une lettre.

Chrono-Mots réunit intelligemment ces trois principes. Les joueurs doivent deviner un mot que d'autres joueurs vont leur suggérer par d'autres mots. Mais ils ont une contrainte : les mots annoncés doivent obligatoirement commencer par une des quatre lettres exposées, et les cartes-lettres utilisées sont défaussées à l'issue du tour. Comme il n'y a que vingt lettres, il est judicieux d'économiser celles-ci en les utilisant à plusieurs reprises.

Astucieux.

Cliquez pour réafficher cette page avec le sommaire et le menu   Revenir à l’accueil

Toutes les coordonnées
pour joindre l'Escale à jeux
Vous voulez imprimer cette présentation ?
Cliquez ici pour faire disparaître les menus du haut et de gauche
 : escaleajeux.fr/fiche/chrmo
Rédaction : François Haffner
Publié le 30 décembre 2018