aucun “J”
Les jeux qui ne me m’ont pas convaincu. Peut-être vous plairont-ils ?
Nom du jeu De l’orc pour les braves
Auteurs Bruno Faidutti  
Alan R. Moon  
Éditeur ou distributeur

 Éditeur ou distributeur

En principe, l’éditeur décide et finance la conception et la fabrication du jeu, tandis que le distributeur assure la diffusion de ce jeu auprès des revendeurs de sa zone géographique.
Parfois, l’éditeur et le distributeur ne font qu’un, parfois non. Mais tout n’est pas toujours aussi simple...

Asmodee  
Année 2003
Nombre de joueurs 4 à 7
Public

 Public

On entend par « bambins » les très jeunes joueurs d'âge préscolaire, et par « enfants » les jeunes joueurs sachant lire et compter.

ados, adultes
Durée d’une partie

 Durée d’une partie

La durée est donnée à titre indicatif et peut différer de celle indiquée par l’éditeur.

45 min
Caractéristique cartes
Mécanisme mémoire
Thème fantastique
Emplacements rayon D, tiroir D
Règle du jeu  La règle sur Ludism
Liens externes rapides

De l'orc pour les braves était attendu à plusieurs titres. Il s'agissait à la fois de la première collaboration entre Bruno Faidutti et Alan R. Moon, et en même temps du premier jeu de ces deux auteurs chez Asmodee.

   

Le thème est un classique quasi incontournable, mais c'est la mécanique qui est intriguante. Une partie se joue en deux phases : la distribution-recrutement des armées, puis les combats.

Les auteurs ont choisi de mêler dans le même jeu énormément d'éléments. La phase de recrutement, qui aurait dû être gérée par la mémoire, devient rapidement totalement chaotique, tant il est impossible de se souvenir de quoi que ce soit. On se fie alors à son instinct, à moins de croire en sa bonne étoile. Comme il est inhumain de surveiller et retenir 80 cartes, la constitution de l'armée se fait dans la plus grande confusion. On est presque soulagé de passer à la phase des combats, et encore plus soulagé de finir la partie… quand les joueurs acceptent de jouer jusqu'au bout.

Je ne connaissais pas l'illustrateur, Ségur, qui semble jouir d'une grande réputation dans certaines sphères. Certains joueurs trouvent que les dessins rattrapent un peu le jeu. Ils ont de la chance.

De l’orc pour les braves est un jeu d'Alan Moon, mais surtout de Bruno Faidutti. Ils en ont tous deux fait de bien meilleurs.

Cliquez pour réafficher cette page avec le sommaire et le menu   Revenir à l’accueil

Toutes les coordonnées
pour joindre JeuxSoc
Vous voulez imprimer cette présentation ?
Cliquez ici pour faire disparaître les menus du haut et de gauche
Rédaction : François Haffner
Date de publication inconnue