1 “J”
Des jeux auxquels j’ai trouvé un certain intérêt.
Nom du jeu
alias
Egyptos
CheHops
Auteur non mentionné  
Éditeurs ou distributeurs

 Éditeurs ou distributeurs

En principe, l’éditeur décide et finance la conception et la fabrication du jeu, tandis que le distributeur assure la diffusion de ce jeu auprès des revendeurs de sa zone géographique.
Parfois, l’éditeur et le distributeur ne font qu’un, parfois non. Mais tout n’est pas toujours aussi simple...

Miro  
Parker Brothers  
Année 1978
Nombre de joueurs 2
Public

 Public

On entend par « bambins » les très jeunes joueurs d'âge préscolaire, et par « enfants » les jeunes joueurs sachant lire et compter.

bambins, enfants, ados, adultes
Durée d’une partie

 Durée d’une partie

La durée est donnée à titre indicatif et peut différer de celle indiquée par l’éditeur.

15 min
Mécanismes combinatoire à information parfaite, gain par arrangement, maîtrise
Thèmes Afrique, Antiquité, Égypte pharaonique, histoire
Emplacement réserve E
Règle du jeu  La règle à l’Escale à jeux
Lien externe rapide

Egyptos, CheHops, Pyramid… Ce ne sont pas les noms qui manquent pour cette variante du Morpion. Egyptos a été mis à l'honneur par Michel Boutin, dans son fichier Jeux de pions féeriques, et c'est également à lui que JeuxSoc doit l'exemplaire présenté ici.

Ce qui différencie Egyptos du classique Morpion, c'est avant tout l'absence de plan de jeu et le nombre limité de pièces.

Chaque joueur dispose en effet de douze pièces, avec lesquelles il essaye de parvenir à un alignement de cinq pièces. Lorsque toutes les pièces ont été posées, il est possible de prélever une de ses pièces pour la poser ailleurs.

Introuvable, oui mais…

Le jeu est très facile à « fabriquer », par exemple en achetant sur un vide-grenier une boîte de Ramsès II (ce jeu, pourtant bon, pullule en effet dans les vide-greniers). Mieux, vous pourrez même jouer à trois, en suivant les règles aimablement décrites par notre ami Baraduke :

  • Le but est toujours de former un alignement de 5 pièces consécutives en ligne droite ou en diagonale.
  • Les trois joueurs disposent de 12 pièces chacun.
  • Le premier joueur pose une de ses pièces puis, à tour de rôle, chacun place une de ses pièces de sorte qu'elle touche au moins une pièce déjà posée par un côté (toucher par un coin ne suffit pas comme dans la règle à deux joueurs).
  • Si, à la fin de la période de pose, aucun alignement gagnant n'a été formé, les joueurs continuent en prélevant une de leur pièces, obligatoirement libre sur trois côtés ou deux côtés successifs, et la reposent ailleurs, en touchant obligatoirement au moins une pièce déjà posée par un côté.
Cliquez pour réafficher cette page avec le sommaire et le menu   Revenir à l’accueil

Toutes les coordonnées
pour joindre JeuxSoc
Vous voulez imprimer cette présentation ?
Cliquez ici pour faire disparaître les menus du haut et de gauche
 : escaleajeux.fr/fiche/egypm
Rédaction : François Haffner
Publié le 31 mai 2009
Correction : Paul Lequesne