2 “J”
Des jeux qui m’ont beaucoup plu !
Nom du jeu Euphrat & Tigris
  Wettstreit der Könige
Auteur Reiner Knizia  
Éditeur ou distributeur

 Éditeur ou distributeur

En principe, l’éditeur décide et finance la conception et la fabrication du jeu, tandis que le distributeur assure la diffusion de ce jeu auprès des revendeurs de sa zone géographique.
Parfois, l’éditeur et le distributeur ne font qu’un, parfois non. Mais tout n’est pas toujours aussi simple...

Hans im Glück  
Année 2006
Nombre de joueurs 2 à 4
Public

 Public

On entend par « bambins » les très jeunes joueurs d'âge préscolaire, et par « enfants » les jeunes joueurs sachant lire et compter.

ados, adultes
Durée d’une partie

 Durée d’une partie

La durée est donnée à titre indicatif et peut différer de celle indiquée par l’éditeur.

1 h
Caractéristique cartes
Thèmes Antiquité, histoire, Orient, Perse, Arabie
Emplacements étagère E, rayon E
Règle du jeu  La règle sur Ludism
Liens externes rapides

Euphrat & Tigris - Jeu de cartes est la version light de Tigre & Euphrate, le meilleur jeu à ce jour de Reiner Knizia. Rassurez-vous : le jeu est plus léger, sans être pourtant édulcoré.

De son fameux homonyme, il reprend les principes essentiels, à savoir le but du jeu - être le plus fort dans la catégorie où on est le plus faible - et les conflits internes et externes.

En revanche, pas de plan de jeu et donc pas de gestion du terrain. On passe d'un monde en deux dimensions à un monde plus linéaire. On retrouve pourtant le même esprit, dans un jeu beaucoup plus simple à expliquer, même s'il reste dans la catégorie des « poids lourds ».

Les royaumes sont ici des colonnes de cartes, qui peuvent se joindre aux royaumes voisins par la seule première carte. Les temples sont remplacés par des bateaux, qui nécessitent simplement quatre cartes de la même couleur.

Les conflits internes (revendications) et les conflits externes (jonctions de royaumes) se résolvent toujours de la même façon, c'est-à-dire avec les cartes rouges dans le premier cas, et avec les cartes de même couleur dans le second cas. Le conflit externe se résout ici aussi dans un grand bain de sang cartes, qui disparaissent des royaumes pour alimenter les gains du vainqueur.

La bonne idée est d'avoir conservé les dessins et les jolis pions en bois du jeu original.

Cliquez pour réafficher cette page avec le sommaire et le menu   Revenir à l’accueil

Toutes les coordonnées
pour joindre JeuxSoc
Vous voulez imprimer cette présentation ?
Cliquez ici pour faire disparaître les menus du haut et de gauche
Rédaction : François Haffner
Date de publication inconnue