2 “J”
Des jeux qui m’ont beaucoup plu !
Nom du jeu
alias
Fatal Rendez-vous
Défifoo noir
Auteur Olivier Finet  
Éditeurs ou distributeurs

 Éditeurs ou distributeurs

En principe, l’éditeur décide et finance la conception et la fabrication du jeu, tandis que le distributeur assure la diffusion de ce jeu auprès des revendeurs de sa zone géographique.
Parfois, l’éditeur et le distributeur ne font qu’un, parfois non. Mais tout n’est pas toujours aussi simple...

Défifoo  
 — Gamme Jeu en sac
Gigamic  
Année 2006
Nombre de joueurs 5 à 17
Public

 Public

On entend par « bambins » les très jeunes joueurs d'âge préscolaire, et par « enfants » les jeunes joueurs sachant lire et compter.

enfants, ados, adultes
Durée d’une partie

 Durée d’une partie

La durée est donnée à titre indicatif et peut différer de celle indiquée par l’éditeur.

30 min
Caractéristique cartes
Mécanisme ambiance
Thème gangsters, policiers
Emplacements étagère F, rayon F
Règle du jeu  La règle à l’Escale à jeux
Liens externes rapides
Haut · Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Liens · Partage
Une présentation par Bruce Demaugé-Bost  
Quelques présentations sont rédigées par des amis de l’Escale à jeux, tous fins connaisseurs du domaine des jeux de société. Les notes sont attribuées par le webmestre.

2006 : Défifoo noir

Quand on découvre la gamme de sacs colorés Défifoo, il en est tout de suite un qui sort du lot : le sac noir. Il faut dire que des jeux comprenant une paire de menottes et non uniquement destinés aux adultes, cela ne court pas les rues… Hum… Brisons tout de suite tout fantasme : les menottes ne sont pas des vraies (un bouton-poussoir sur chacune d'elles permet de les ouvrir sans les clefs fournies). Le nœud papillon du maître de cérémonie n'est pas un vrai non plus, mais cela est plutôt un point positif (qui a déjà tenté de nouer une cravate sans miroir comprendra…).

La règle en elle-même fait à la fois penser à Mafia, à Les Loups-Garous de Thiercelieux et à un jeu de Killer « classique », mais en beaucoup plus simple. Un week-end dans un château, le majordome accueille les invités, qui vont se faire trucider les uns après les autres par deux tueurs sanguinaires et discrets. La nuit, alors que tous les joueurs ont les yeux fermés, les deux tueurs se mettent d'accord pour que l'un d'entre eux zigouille quelqu'un en lui tapant sur l'épaule. Le jour, c'est à l'autre tueur de refroidir sa victime d'un clin d'œil, alors que tous les joueurs font trois tours sur eux-mêmes. Après chaque nouveau meurtre, deux suspects sont menottés et emmenés en prison. Ils seront libérés en cas de nouvel assassinat. Le but, pour les joueurs, est de découvrir l'identité des deux tueurs avant le lundi matin. Pour les tueurs, il s'agit de ne pas se faire prendre d'ici là (il y a sans doute alors prescription).

À l'usage, le jeu peut très bien fonctionner, ou pas du tout. Le guidage des joueurs débutants est plus délicat que dans Les Loups-Garous de Thiercelieux, car certains meurtres ont lieu dans la journée et qu'une consigne mal comprise a tôt fait de tout ruiner. Néanmoins, quand la partie « prend », chacun y trouvera beaucoup de plaisir. L'ensemble est assez rapide, moins de 45 minutes, sablier (fourni) en main, on bouge suffisamment pour ne pas avoir les jambes ankylosées, et le nombre de joueurs éliminés est assez restreint pour que l'on ne risque pas trop de s'ennuyer. Quelques cartes de personnages spéciaux viennent éventuellement pimenter le jeu (le cardiaque, l'insomniaque, etc.), mais elles ne sont pas indispensables. Le rôle du majordome est très important. Il peut particulièrement influer sur le déroulement du jeu lors des phases de carnage diurne, selon la place qu'occuperont les assassins lorsqu'il dira à tout le monde d'arrêter de se déplacer.

À l'usage, deux petits bémols sont à apporter à Défifoo noir.

  • La distribution des cartes à des personnages se déplaçant n'est pas franchement pratique : soit on se balade avec sa carte à la main et on risque de la montrer par erreur (avec des enfants de moins de dix ans, c'est assuré !), soit on la fourre dans une poche et le jeu prendra vite un aspect « usagé ». Une solution consiste, pour le majordome, à simplement montrer les cartes aux joueurs, à tour de rôle, au début de la partie.
     
  • Le comptage des voix (chaque joueur désigne deux suspects) est relativement insupportable lorsque l'on joue à 20. Une technique qui fonctionne, tant bien que mal : désigner les têtes les unes après les autres, et demander aux autres joueurs de dire « Moi ! » quand ils votent contre le joueur en question. On parvient généralement alors à identifier les deux suspects de manière auditive, quitte à recompter les voix lorsqu'il semble y avoir des ex-æquo.

Deux petits bémols, donc, mais qui ne remettent pas en cause l'intérêt de ce bon petit jeu.

2014 : Fatal Rendez-vous

Défifoo noir change d'aspect, d'éditeur et de nom. Il devient Fatal Rendez-vous. Rassurez-vous, rien d'autre ne change et les menottes sont bien à leur place au fond de la boîte !

Haut · Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Liens · Partage

1 référence bibliographique

Pour en savoir plus sur ce jeu, pourquoi ne pas vous plonger dans un bon livre ou une bonne revue ?

  • Afficher le sommaire des jeux abordés
    dans « Plato n° 80 »
    Plato n° 80
Haut · Prédécesseurs · Successeurs · Parenté · Biblio · Liens · Partage
Cliquez pour dupliquer cette page avec le sommaire et le menu dans une nouvelle fenêtre   Revenir à l’accueil

Toutes les coordonnées
pour joindre JeuxSoc
Vous voulez imprimer cette présentation ?
Cliquez ici pour faire disparaître les menus du haut et de gauche
 : escaleajeux.fr/fiche/fatal
Rédaction : Bruce Demaugé-Bost
Date de publication inconnue

 Signaler une amélioration

Vous pouvez signaler ici tout ce qui vous semble souhaitable pour améliorer cette présentation et, de manière générale, la qualité du site :
Merci de participer à améliorer le site !

 Sélections

Il existe trois types de sélections : Lorsque le jeu appartient à une sélection, son libellé est précédé du symbole . En cliquant sur ce symbole, le jeu est retiré de la sélection.
 
Lorsque le jeu n’appartient pas à la sélection, son libellé est précédé du symbole . Il suffit de cliquer sur ce symbole pour que le jeu soit ajouté à la sélection.
 
Vous pouvez créer, modifier ou supprimer une sélection, ainsi que créer ou gérer vos groupes depuis le menu “membre” en haut de la page.

 Mémo perso

Si vous le renseignez et comme l’indique son nom, le mémo perso, ne peut être vu que par vous-même.
Il apparaît dans les tableaux issus de tris ou d’une recherche ().
Il est également possible de faire une recherche avancée sur un ou plusieurs mots du mémo perso, par exemple, rechercher tous les, jeux où l’on a inscrit en mémo « offrir à Tatie Germaine »
Profil / préférences
Modifier vos coordonnées et vos préférences
Accéder à la gestion des liens externes
 
Cette option est réservée aux membres inscrits
Cliquez pour vous connecter…
Dupliquer cette page
dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet
Recherche ludique multi-sites
Rechercher ce jeu sur plusieurs sites ludiques, à l’aide de Google
Parler de ce jeu sur Facebook
Il suffit de cliquez ici
Envoyer un courriel à un(e) ami(e)
pour lui signaler cette présentation
 
Cette option est réservée aux membres inscrits
Cliquez pour vous connecter…
Pour créer un lien vers cette présentation :
— ouvrir JeuxSoc sur cette page : http://jeuxsoc.fr/fiche/fatal
— afficher la page seule (sans cadres) : http://jeuxsoc.fr/jeu/fatal.0.0
Cliquez pour afficher
les jeux de cette sélection
dans le sommaire à gauche
 
espace membre

Vous n'êtes pas connecté(e)