1 “J”
Des jeux auxquels j’ai trouvé un certain intérêt.
Nom du jeu The Hollywood! Card Game
Auteurs Bruno Faidutti  
Michael Schacht  
Éditeur ou distributeur

 Éditeur ou distributeur

En principe, l’éditeur décide et finance la conception et la fabrication du jeu, tandis que le distributeur assure la diffusion de ce jeu auprès des revendeurs de sa zone géographique.
Parfois, l’éditeur et le distributeur ne font qu’un, parfois non. Mais tout n’est pas toujours aussi simple...

Fantasy Flight Games  
Année 2005
Nombre de joueurs 3 à 4
Public

 Public

On entend par « bambins » les très jeunes joueurs d'âge préscolaire, et par « enfants » les jeunes joueurs sachant lire et compter.

enfants, ados, adultes
Durée d’une partie

 Durée d’une partie

La durée est donnée à titre indicatif et peut différer de celle indiquée par l’éditeur.

30 min
Caractéristique cartes
Mécanisme combinaisons
Thème cinéma
Emplacements rayon H, tiroir H
Règle du jeu  La règle sur Ludism
Liens externes rapides

Quand j'avais essayé le prototype de The Hollywood! Card Game, le thème était la construction de palais. Entre temps, Palazzo est arrivé sur les étals. L'éditeur a donc bien fait de changer le thème pour mettre celui de la réalisation de films, qui s'adapte bien au jeu : cela évite des comparaisons entre deux jeux totalement différents.

The Hollywood! Card Game est avant tout un jeu de règle, et le décor n'a en fait que peu d'importance.

Ce qui est intéressant dans The Hollywood! Card Game, c'est la simplicité et l'efficacité des mécanismes. Soit Bruno Faidutti a résisté à truffer le jeu de ses éternelles cartes d'événement, soit Michael Schacht l'a attaché à un arbre pendant qu'il portait la dernière mouture des règles à l'éditeur, on ne le saura jamais.

Toujours est-il que le mécanisme central du jeu est subtil et jubilatoire : les joueurs se voient proposer quatorze cartes, en sachant qu'au final seules douze seront réparties entre les joueurs. À son tour de jouer, on ne pose pas son option sur la carte qu'on va avoir, mais sur une colonne de trois ou quatre cartes. Toute nouvelle option posée provoque une montée des options déjà posées dans la colonne. Par exemple, pour obtenir la carte du haut d'une colonne, il faut non seulement être le premier à poser une option sur cette colonne, mais en plus, il faut que trois autres options viennent s'y ajouter. Si seules deux autres options s'y dont ajoutées en fin de manche, ce n'est pas la plus haute carte de la colonne qu'on gagne, mais la suivante ! En fait, on ne maîtrise jamais avec certitude ce qu'on va acquérir, et ce d'autant plus que ces idiots d'adversaires ne jouent jamais où on le leur suggère.

Jeu rapide et facile à apprendre, The Hollywood! Card Game est une belle réussite, et un excellent jeu d'apéritif. Le seul reproche que je ferais au jeu est la curieuse idée qu'a eu l'éditeur de confier à deux artistes aux styles très différents le dessin des cartes de personnage d'une part, et des cartes de scénario d'autre part. Il faut bien trouver quelque chose à redire, non ?

Cliquez pour réafficher cette page avec le sommaire et le menu   Revenir à l’accueil

Toutes les coordonnées
pour joindre JeuxSoc
Vous voulez imprimer cette présentation ?
Cliquez ici pour faire disparaître les menus du haut et de gauche
Rédaction : François Haffner
Date de publication inconnue