2 “J”
Des jeux qui m’ont beaucoup plu !
Nom du jeu Indian Summer
Auteur Uwe Rosenberg  
Éditeurs ou distributeurs

 Éditeurs ou distributeurs

En principe, l’éditeur décide et finance la conception et la fabrication du jeu, tandis que le distributeur assure la diffusion de ce jeu auprès des revendeurs de sa zone géographique.
Parfois, l’éditeur et le distributeur ne font qu’un, parfois non. Mais tout n’est pas toujours aussi simple...

Blackrock Games  
Edition Spielwiese  
Année 2017
Nombre de joueurs 1 à 4
Public

 Public

On entend par « bambins » les très jeunes joueurs d'âge préscolaire, et par « enfants » les jeunes joueurs sachant lire et compter.

enfants, ados, adultes
Durée d’une partie

 Durée d’une partie

La durée est donnée à titre indicatif et peut différer de celle indiquée par l’éditeur.

30 min
Caractéristique pentaminos et polyformes
Mécanisme gain par arrangement
Thèmes animaux, animaux sauvages, arbres, écureuils, fruits, plantes
Emplacements étagère I, rayon I
Règle du jeu  La règle à l’Escale à jeux
Liens externes rapides

On retrouve dans Indian Summer des mécanismes déjà mis en œuvre par Uwe Rosenberg dans l'excellent Patchwork. Après la relative déconvenue ressentie en jouant à Cottage Garden, on pouvait redouter une déception similaire à la découverte de Indian Summer. Heureusement, il n'en est rien. Autant Cottage Garden nous avait laissés dubitatif, autant Indian Summer nous enchante.

L'idée directrice reste la même que dans les deux créations de Uwe Rosenberg, à savoir paver une surface à partir de polyminos. Ici, il ne s'agit pas remplir au mieux son tableau mais de le remplir totalement le premier. Il faut donc faire preuve de pragmatisme et ne pas hésiter à recourir à des écureuils pour boucher les trous qui ne manqueront pas d'apparaître ici ou là. La nouveauté du jeu, c'est essentiellement le fait que toutes les pièces ont un jour qui peut laisser visible un symbole du tableau : baie, noisette, champignon ou plume. Plus ont parvient à laisser de symboles visibles, plus on obtient de jetons qui procureront de vrais avantages par la suite en permettant de voler des pièces, d'en poser plusieurs ou de combler des trous.

On se laisse d'autant plus facilement prendre au plaisir du jeu que celui-ci est particulièrement beau. Un seul regret : qu'on ne puisse pas y jouer à plus de quatre.

Cliquez pour réafficher cette page avec le sommaire et le menu   Revenir à l’accueil

Toutes les coordonnées
pour joindre JeuxSoc
Vous voulez imprimer cette présentation ?
Cliquez ici pour faire disparaître les menus du haut et de gauche
 : escaleajeux.fr/fiche/indsu
Rédaction : François Haffner
Publié le 1er avril 2018