2 “J”
Des jeux qui m’ont beaucoup plu !
pièce de musée
Certains jeux méritent de figurer dans ce qui pourrait être mon musée à moi des jeux, et ce pour des raisons très diverses. Ils peuvent marquer par leur beauté, leur rareté, une autre caractéristique qui les rend remarquables à mes yeux. Ou plus simplement, ils sont dans ce musée parce que c’est mon musée et que j’y mets bien ce que je veux.
Non mais alors !
Nom du jeu
alias
Nasenspiel
Das Prestel Nasenspiel
Auteur Thomas Fackler  
Éditeur ou distributeur

 Éditeur ou distributeur

En principe, l’éditeur décide et finance la conception et la fabrication du jeu, tandis que le distributeur assure la diffusion de ce jeu auprès des revendeurs de sa zone géographique.
Parfois, l’éditeur et le distributeur ne font qu’un, parfois non. Mais tout n’est pas toujours aussi simple...

Prestel Verlag  
Année 2004
Nombre de joueurs 2 à 5
Public

 Public

On entend par « bambins » les très jeunes joueurs d'âge préscolaire, et par « enfants » les jeunes joueurs sachant lire et compter.

enfants, ados, adultes
Durée d’une partie

 Durée d’une partie

La durée est donnée à titre indicatif et peut différer de celle indiquée par l’éditeur.

30 min
Caractéristiques dominos, dominos double-carré 2 valeurs, jeu de pions, tablier carré et pions, tablier 10 x 10 cases et pions
Emplacements étagère N, rayon N
Règle du jeu  La règle à l’Escale à jeux
Lien externe rapide

Autant vous prévenir : Nasenspiel est un titre que l'on peut aimer aussi facilement qu'on peut le trouver nase.

La mécanique requiert un jeu de dominos double-neuf, soit cinquante-cinq dominos. Nasenspiel pourrait donc tout à fait se pratiquer avec des dominos classiques. Cela reviendrait d'ailleurs à ce que ceux qui n'aiment pas le jeu se mettent à l'apprécier, tandis qu'à l'inverse, ceux qui comme moi exaltent son côté confus seraient déçus que le jeu perde ainsi tout son envoutement.

La règle est en effet très simple. À tour de rôle, on pose un domino qui doit en toucher au moins deux autres, dont au moins un identique. Il est interdit de créer des trous et la surface de jeu ne peut excéder 10 × 10 carrés. Lorsqu'un domino agrandit une surface, on retire la marque qui pouvait s'y trouver, et on peut poser la sienne. Lorsqu'une surface ne peut plus être agrandie, celui qui y a placé sa marque en dernier est tout content.

Des règles aussi simples recèlent des trésors de subtilité. On ne peut poser sa marque que lorsqu'on agrandit un ensemble de nez et, sauf en fin de partie, il est difficile d'empêcher les autres de s'en emparer à leur tour. Un groupe devient impossible à capturer lorsqu'il est bloqué par d'autres dominos ou le bord, ou lorsqu'il n'y a plus de dominos contenant le même nez.

Il faut donc en permanence surveiller le jeu des autres, influer sur la définition de la surface de jeu, et prendre garde à ne pas travailler pour les autres. Rien n'est jamais acquis, et le fait de voir toutes les pièces des joueurs donne à Nasenspiel un côté calculatoire intéressant sans être trop pénible.

En bref, j'adore. Mais je le répète, certains le trouvent vraiment nase (à mon goût, ils manquent de nez pour sentir les bons jeux).

Cliquez pour réafficher cette page avec le sommaire et le menu   Revenir à l’accueil

Toutes les coordonnées
pour joindre JeuxSoc
Vous voulez imprimer cette présentation ?
Cliquez ici pour faire disparaître les menus du haut et de gauche
Rédaction : François Haffner
Publié le 16 décembre 2007