2 “J”
Des jeux qui m’ont beaucoup plu !
à fabriquer
Les jeux présentés ici sont de l’une des trois catégories suivantes :
- soit ils sont libres de droits ;
- soit ils sont autorisés en téléchargement pour un usage personnel ;
- soit enfin, il s’agit de reproductions de jeux introuvables (ou quasi introuvables) que nous vous proposons d’essayer, toujours à titre strictement personnel.
Important : les jeux cités restent la propriété de leurs ayant-droit.
Nom du jeu Débâcle
Auteur Jérémie Pelletier  
Éditeur ou distributeur

 Éditeur ou distributeur

En principe, l’éditeur décide et finance la conception et la fabrication du jeu, tandis que le distributeur assure la diffusion de ce jeu auprès des revendeurs de sa zone géographique.
Parfois, l’éditeur et le distributeur ne font qu’un, parfois non. Mais tout n’est pas toujours aussi simple...

publié sur la toile  
Année 2009
Nombre de joueurs 2
Public

 Public

On entend par « bambins » les très jeunes joueurs d'âge préscolaire, et par « enfants » les jeunes joueurs sachant lire et compter.

enfants, ados, adultes
Durée d’une partie

 Durée d’une partie

La durée est donnée à titre indicatif et peut différer de celle indiquée par l’éditeur.

30 min
Caractéristiques non vu ailleurs, dés utilisés comme pions, jeu de pions, tablier carré et pions, tablier 6 x 6 cases et pions
Mécanismes combinatoire à information parfaite, dés, maîtrise
Emplacement hors collection
Site officiel  Site officiel
Règle du jeu  La règle à l’Escale à jeux
Une présentation par Patrik Carpentier  
Quelques présentations sont rédigées par des amis de l’Escale à jeux, tous fins connaisseurs du domaine des jeux de société. Les notes sont attribuées par le webmestre.

Peu de jeux utilisent des dés comme pions. Raison de plus pour se pencher sur Débâcle, petit jeu de déplacement et de capture, lointain cousin des échecs, pour le ranger un peu arbitrairement dans une catégorie connue du grand public.

Un tablier de 6×6, 6 dés par joueur, et voici une nouvelle partie qui commence.

Chaque dé-pion peut se déplacer vers une case voisine, en avant ou latéralement, en incrémentant sa face supérieure de 1 (1 donne 2, 2 donne 3… et 6 retourne à 1). Il peut flipper (s'inverser, le 1 devant 6 et réciproquement, selon le complément à 7). Enfin un dé-pion peut capturer un dé adverse voisin, en avant, en arrière ou latéralement, si la cible est inférieure en nombre de points ou si l'attaquant a une valeur de 1 (un soupçon de prise à domination circulaire) ; après quoi, le dé attaquant prend la valeur du dé capturé. Voyez la règle pour plus de détails, son auteur l'a d'ailleurs écrite de manière particulièrement lisible.

Un tutti frutti de mécanismes déjà présents dans d'autres jeux, mais qui s'harmonisent bien ici. Un petit jeu amusant avec cependant une certaine profondeur, où il est parfois difficile de concevoir une stratégie à long terme tant la valeur des dés fluctue.  

Cliquez pour réafficher cette page avec le sommaire et le menu   Revenir à l’accueil

Toutes les coordonnées
pour joindre JeuxSoc
Vous voulez imprimer cette présentation ?
Cliquez ici pour faire disparaître les menus du haut et de gauche
 : escaleajeux.fr/fiche/debac
Rédaction : Patrik Carpentier
Publié le 16 février 2014