2 “J”
Des jeux qui m’ont beaucoup plu !
pièce de musée
Certains jeux méritent de figurer dans ce qui pourrait être mon musée à moi des jeux, et ce pour des raisons très diverses. Ils peuvent marquer par leur beauté, leur rareté, une autre caractéristique qui les rend remarquables à mes yeux. Ou plus simplement, ils sont dans ce musée parce que c’est mon musée et que j’y mets bien ce que je veux.
Non mais alors !
Nom du jeu La Rivière de couleurs
Auteur Giancarlo Gangitano  
Éditeur ou distributeur

 Éditeur ou distributeur

En principe, l’éditeur décide et finance la conception et la fabrication du jeu, tandis que le distributeur assure la diffusion de ce jeu auprès des revendeurs de sa zone géographique.
Parfois, l’éditeur et le distributeur ne font qu’un, parfois non. Mais tout n’est pas toujours aussi simple...

Déambulle  
Année 2001
Nombre de joueurs 2
Public

 Public

On entend par « bambins » les très jeunes joueurs d'âge préscolaire, et par « enfants » les jeunes joueurs sachant lire et compter.

enfants, ados, adultes
Durée d’une partie

 Durée d’une partie

La durée est donnée à titre indicatif et peut différer de celle indiquée par l’éditeur.

15 min
Caractéristique non vu ailleurs
Mécanismes gain par atteinte, maîtrise, mémoire
Emplacements étagère R, rayon R
Site officiel  Site officiel
Règle du jeu  La règle à l’Escale à jeux

Giancarlo Gangitano est un spécialiste des très beaux jeux de réflexion en bois. Si ses créations sont un peu plus chères que les traditionnels cartons qui remplissent les rayons de nos boutiques préférées, elles n'en sont pas moins d'un rapport qualité/prix exceptionnel.

La Rivière de couleurs est un jeu de remplacement basé sur la tactique et un peu de mémoire. Chaque joueur essaye, avant l'adversaire, de faire traverser toutes ses pièces d'un bord à l'autre. Un tour se déroule en deux temps. D'abord on avance tous les pions possibles vers des cases de même couleur. Ensuite on déplace une colonne de cases en poussant une plaquette, un peu comme dans le fameux Labyrinthe.

La tactique est primordiale : le choix de la colonne et du sens de déplacement, ainsi que le blocage éventuel de pions adverses sont décisifs. Mais il ne faut pas oublier un petit élément de mémoire, car six plaquettes sont cachées en permanence. Pousser une rangée, c'est bien sûr déplacer quelques cases, mais aussi faire apparaître une couleur cachée, en masquer deux (celle qu'on vient de faire entrer et celle au bout de la ligne qu'on pousse) et rendre une couleur disponible, celle qui va sortir.

Malgré les apparences, La Rivière de couleurs n'est pas un jeu enfantin, loin de là. Pourtant, nombre de parents vont s'y voir battus par leur engeance

Cliquez pour réafficher cette page avec le sommaire et le menu   Revenir à l’accueil

Toutes les coordonnées
pour joindre JeuxSoc
Vous voulez imprimer cette présentation ?
Cliquez ici pour faire disparaître les menus du haut et de gauche
Rédaction : François Haffner
Publié le 30 octobre 2011
Correction : Paul Lequesne